Comité d'action 2009

Le but de ce forum est d’informer et de coordonner les actions relatives au mouvement de grève universitaire de cette année 2009.


    Retour sur les paroles d'Eric Woerth : les fonctionnaires "inutiles" sont des "corps morts"

    Partagez

    j.zucchi

    Messages : 3
    Date d'inscription : 24/03/2009

    Retour sur les paroles d'Eric Woerth : les fonctionnaires "inutiles" sont des "corps morts"

    Message  j.zucchi le Mar 24 Mar - 17:31

    Bonjour à tous! Désolé de ne pas être présent comme au début du mouvement, j'espère en tout cas que mes quelques caricatures auront servies cette bonne cause, ou plutôt ce combat! Je vois joins les propos tenus par le ministre du Budget et de la Fonction Publique Eric Woerth, propos tenus lors d'une réunion de la Fondation Concorde (proche de la majorité actuelle) le mercredi 20 octobre 2007 au Café Restaurant Pépita à Paris et rapportés par "Charlie Hebdo". Il ne faut pas que ces propos tombent dans la trappe de l'oubli (comme dans les cartoons, mais en moins drôle), car c'est toute l'idéologie derrière les réformes qui y est exprimée, de manière très crue:


    “Les retraités de la fonction publique ne rendent plus de services à la
    Nation. Ces gens-là sont inutiles, mais continuent de peser très
    lourdement. La pension d'un retraité, c'est presque 75% du coût d'un
    fonctionnaire présent. Il faudra résoudre ce problème.” “Le grand
    problème de l'Etat, c'est la rigidité de sa main-d’œuvre. Pour faire
    passer un fonctionnaire du premier au deuxième étage de la place
    Beauvau , il faut un an. Non pas à cause de l'escalier [rires dans la
    salle], mais des corps. Il y a 1400 corps. 900 corps vivants, 500 corps
    morts [rires], comme par exemple l'administration des télécoms. Je vais
    les remplacer par cinq filières professionnelle qui permettront la
    mobilité des ressources humaines : éducation, administration générale,
    économie et finances, sécurité sanitaire et sociale. Si on ne fait pas
    ça, la réforme de l'Etat est impossible. Parce que les corps abritent
    des emplois inutiles.” “A l'heure actuelle, nous sommes un peu méchants
    avec les fonctionnaires. Leur pouvoir d'achat a perdu 4,5% depuis
    2000.” “Comme tous les hommes politiques de droite, j'étais
    impressionné par l'adversaire. Mais je pense que nous surestimions
    considérablement cette force de résistance. Ce qui compte en France,
    c'est la psychologie, débloquer tous ces verrous psychologiques. C'est
    sur l'Education Nationale que doit peser l'effort principal de
    réduction des effectifs de la fonction publique. Sur le 1,2 million de
    fonctionnaires de l'Education nationale, 800 000 sont des enseignants.
    Licencier dans les back office de l'Education nationale, c'est facile,
    on sait comment faire, avec Eric Woerth [secrétaire d'Etat à la Réforme
    de l'Etat] : on prend un cabinet de conseil et on change les process de
    travail, on supprime quelques missions. Mais pour les enseignants,
    c'est plus délicat. Il faudra faire un grand audit.” “Le problème que
    nous avons en France, c'est que les gens sont contents des services
    publics. L'hôpital fonctionne bien, l'école fonctionne bien, la police
    fonctionne bien. Alors il faut tenir un discours, expliquer que nous
    sommes à deux doigts d'une crise majeure. C'est ce que fait très bien
    Michel Camdessus , mais sans paniquer les gens, car à ce moment-là, ils
    se recroquevillent comme des tortues.”


    J'ai écrit un article sur mon blog, où je compare sa logique pro-rentabilité où les hommes "inutiles" sont des "corps morts" à celle du nazisme (qui n'est autre que la logique capitaliste poussée à l'extrême), je me permets de vous inviter à lire cet article : Les "corps morts" des universitaires et des fonctionnaires selon Eric Woerth


    Voici aussi un lien vers une analyse de la vision que Valérie Pécresse a de l'Université par rapport à son origine et son parcours: par exemple, son père est prof pour "l'élite de la Nation" et président du groupe média de Bolloré (Direct Soir, Direct Cool, le même Bolloré qui a offert une virée en yacht à Sarkozy... Bref, une vision où le rapport entre entreprise, politique et université est trouble... Valérie Pécresse, une héritière au service des héritiers. Extrait du cours du département de sociologie de Paris VIII Vincennes- Saint Denis, effectué le vendredi 20 février 2009, devant l’ENA.

    Bravo pour toutes vos actions! Et moi, je continue de mon côté aussi, autant que je le peux! cheers

    j.zucchi

    Messages : 3
    Date d'inscription : 24/03/2009

    Ce n'est pas Eric Woerth qui a dit ça!

    Message  j.zucchi le Jeu 26 Mar - 23:51

    Petite erreur, de taille: c'est Renaud Dutreil, "Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme de l'Etat" à l'époque, qui avait prononcé ces paroles... le 20 octobre 2004, et non 2007!
    Quelqu'un a écrit 2007 au lieu de 2004, puisque la majorité des sites web écrivent que c'est Eric Woerth qui les a tenu en 2007, et non Renaud Dutreil en 2004. Donc, rendons à César... Enfin, là, en l'occurrence, c'est plutôt méprisable ce qui doit être rendu à Dutreil, qui était alors ministre d'une Fonction Publique qu'il voulait gérer non comme une entreprise, mais comme un entrepôt dont on brûle les stocks périmés... Peu importe qu'ils aient été dit en 2004 et non 2007 ou 2009, ces propos "méritent" qu'on y revienne parce qu'ils reflètent un certain état d'esprit, une vision du monde et des hommes réduite à leur simple utilité...

      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep - 3:42